décoration d'intérieur

Le forum des Professionnels de la Décoration


    Les finitions cérusées

    Partagez

    Joel

    Messages : 174
    Date d'inscription : 29/11/2010

    Les finitions cérusées

    Message  Joel le Mar 22 Mar - 13:22

    À l'origine, ce décor était obtenu lors du décapage de boiseries anciennes peintes. La peinture restée dans les pores du bois
    marque le "veinage" du bois, ce dernier retrouvant sa couleur naturelle en surface.

    Les peintures très anciennes utilisaient du carbonate de plomb, très toxique de couleur blanche. Le terme "cérusé" est aujourd'hui en quelque sorte erroné, puisque la céruse est totalement absente du processus de décor. Le produit utilisé est une patine qui se présente sous forme de pâte à essuyer épaisse et grasse, de couleur blanche; c'est un produit solvanté glycérophtalique.
    On peut utiliser la pâte à céruser de couleur blanche en l'état, ou obtenir des tons adoucis en y incorporant des colorants concentrés universels compatibles avec les produits solvantés. Pour obtenir des effets cérusés moins marqués on utilise une patine à céruser applicable au pistolet.

    Pour cette finition, les bois massifs à pores creux sont préconisés (chêne, frêne, orme etc.). Le noyer peut aussi être cérusé, l'aspect est alors plus fin et uniforme. Les placages seront traités avec plus d'attention que les massifs, notamment lors de l'ouverture des pores.



    exemple de céruse
    source
    Réaliser une céruse


    1. "Ouvrir" les pores à l'aide d'une brosse en laiton en mouillant légèrement le bois le cas échéant (ne pas utiliser une brosse en fer qui à tendance à grisailler le bois). Cette opération s'effectue dans le sens du fil du bois, en insistant
    plus ou moins en fonction du résultat recherché. L'effet est très différent avec du bois sur dosse ou sur quartier. Le
    brossage peut être mécanique. Le sablage, en attaquant les parties tendres du bois, peut aussi être envisagé.

    2. Décolorer ou vieillir le bois si l'on veut modifier radicalement sa couleur naturelle.

    3. Teinter le cas échéant pour modifier la couleur du bois et jouer ainsi entre la couleur du support et la couleur de la céruse.

    4. Appliquer un vernis de fond ou fondur (cellulosique, polyuréthanne). Une matine cellulosique incolore peut être appliquée à la mèche. Ne pas utiliser un produit trop garnissant qui risque de remplir les pores et ne plus laisser de place pour loger la base décor ou pâte à céruser. À l'inverse, un fond trop maigre laisse passer la pigmentation blanche, pouvant aller jusqu'à une surface totalement blanche après cérusage. Le fondur hydrodiluable est préconisé sur les bois clairs décolorés (vérifier sa résistance face aux solvants contenus dans la pâte à céruser).



    5. La pâte à céruser est appliquée à la mèche de coton sur l'ensemble des bois à céruser. On procède par mouvements circulaires appuyés de manière à venir remplir les pores avec la pâte. Éviter l'excédent en surface pour terminer avec un tampon sec et propre. L'excédent de pâte restant en surface peut aussi être éliminé en frottant énergiquement en travers fil avec une toile de jute. Un ponçage ultérieur est toujours délicat car il ne faut pas "percer" le vernis de fond, ce qui serait préjudiciable si l'on a teinté le bois au préalable. Cette opération peut être répétée plusieurs fois si les pores ne sont pas suffisamment remplis. Cependant, si la pâte à creuser est travaillée trop longtemps sur le vernis, on court le risque de l'attaquer avec les solvants contenus dans la pâte et de faire migrer la couleur de la pâte sous le vernis.

    6. Après séchage complet, poncer à l'aide d'un abrasif fin (grain 240, 320) pour éliminer les traces restées en surface en
    laissant les pores bien garnis (éviter d'utiliser la laine d'acier). Une application de cire incolore ou un voile de vernis termine ce décor.
    Voilà une céruse très à la mode, notamment pour les parquets :

      La date/heure actuelle est Jeu 23 Nov - 14:04