décoration d'intérieur

Le forum des Professionnels de la Décoration


    Eero Aarnio - "plastic designer"

    Partagez

    kpatricia

    Messages : 92
    Date d'inscription : 13/12/2010

    Eero Aarnio - "plastic designer"

    Message  kpatricia le Mar 12 Avr - 11:59

    Eero Aarnio



    Eero Aarnio, né en 1932 à Helsinki, est un designer finlandais. Il est célèbre pour avoir créé la Ball Chair, (1963-1965). Bien qu'il soit dans le mouvement du Pop-Design, il refuse le concept de mobilier éphémère.

    Eero Aarnio, l’une des grandes figures design finlandais dès années 1960, fait ses études à l’école d’art et de design d’Helsinki (1954-1957). Il ouvre son agence de design en 1962, et se consacre depuis lors essentiellement à l’aménagement intérieur et au design industriel. Perpétuant la tradition initialement établit par les designers finlandais de la première moitié du XXe siècle, Aarnio à d’abord crée des meubles en matériaux naturels réalisés artisanalement notamment le tabouret en osier Jattujakkare.

    Mais convaincu que « le design signifie renouvellement constant, réévaluation et croissance », il s’intéresse à la fibre de verre, dont il pressent rapidement tout le potentiel. Ses meubles les plus célèbres de cette époque sont la chaise Ball ou Globe (1962), le siège à bascule Pastille (1967) qui lui vaut le prix de l’AID (American Industriel Design) en 1968, et le fauteuil suspendu en plexiglas Bulle (1968). Ces créations iconoclastes, sortes d’objets d’un âge spatial fantasmé, captent bien l’esprit des années 1960.

    Pourtant, Aarnio n’adopte pas les principes de l’éphémère et du jetable chers à la culture pop. En 1973, il propose un siège ludique aux allures de jouet (quoique aux dimensions d’adulte), le Pony, vendu aux États-Unis par Stendig sous le nom de Mustang. L'objet, un peu étrange à vrai dire, est en mousse de polyuréthane recouverte de tissu. Mais comme dit Aarnio, « une chaise est une chaise... mais un siège ne doit pas nécessairement être une chaise. Cela peut être n’importe quoi du moment que c’est ergonomiquement correct ». Le Pony peut aussi bien être disposé en biais que « chevauché » vers des contrées imaginaires au gré de la fantaisie de chacun.

    Dans les années 1980, Aarnio va mettre au point un prototype de chaise en contre-plaqué et dans les années 1990, pour Adelta, ainsi que de sculpturales ferrures de porte en métal (1996) pour Valli & Valli. Il dit attendre avec optimisme le moment où « la démarche personnelle et la fabrication automatisé marcheront main dans la main de telle sorte que l’on parvienne à maîtriser complètement la production industrielle au point de pouvoir l’oublier ». Surtout connu pour ses meubles et ses aménagements intérieurs, Aarnio est également graphiste et photographe.



    Le fauteuil Ballon a été conçu à partir d’une des formes géographiques les plus simples – le ballon. En y découpant et retirant une partie et le fixant sur un pied, Eero Aarnio obtient un résultat remarquable – un fauteuil d’une forme parfaitement révolutionnaire :

    Le fauteuil Ballon est « un espace dans l’espace ». On y découvre une ambiance calme et douillette loin des bruits extérieurs, idéale pour la détente ou la tranquillité d’une conversation téléphonique. Tournant sur son propre axe, le fauteuil permet à son utilisateur d’apprécier des points de vue différents et de rester en contact avec son entourage.

    Dans sa brochure, le Musée Vitra Design note sur le fauteuil Ballon miniature : « Il s’agit d’une pièce à mi-chemin entre un meuble et un élément architectural qui conjugue à la fois le mobile et l’établi, le fixe. » - Vous trouverez la miniature du fauteuil Ballon sur Vitra Design Museum’s Chop.



    Le fauteuil Bulle par Eero Aarnio en 1968

    Basé sur l’idée originale du fauteuil Ballon, le fauteuil Bulle présente le modèle réduit de son design. Comme disait Ludwig Mies van der Rohe : Moins devient plus ! un chef-d’œuvre du modèle réduit.

    Eero Aarnio à propos du fauteuil Bulle : « Après avoir conçu le fauteuil Ballon, je voulais y introduire la lumière. J’ai alors eu l’idée d’un ballon transparent où la lumière entrerait de tous les côtés. Parmi tous les matériaux, seul l’acrylique pouvait convenir. D’abord chauffé il est ensuite soufflé dans sa forme, comme une bulle de savon. Comme je savais que les toits transparents en forme de coupole étaient faites ainsi, j’ai contacté le fabricant et je lui ai demandé s’il était techniquement possible de souffler une bulle plus grande qu’un hémisphère. Sa réponse était positive. J’ai fait faire un anneau en fer, la bulle a été soufflée, des coussins ont été disposés à l’intérieur et le fauteuil était prêt. Là encore, le nom du fauteuil s’imposait tout naturellement : Bulle. »



    biographie

    Source fauteuil bulle

      La date/heure actuelle est Sam 23 Sep - 1:24